Les PAPI précédents

La récurrence des inondations touchant le bassin versant du Vistre est à l’origine d’une véritable dynamique de gestion du risque inondation sur le territoire. Ainsi, suite aux événements des dernières décennies, des programmes d’actions ont vu le jour sur Nîmes ou plus largement sur le bassin versant du Vistre.

Après 1988, mise en œuvre d’un PPCI
1990 – 2006

Le premier dispositif de prévention des inondations est initié suite au terrible événement du 3 octobre 1988. C’est le Plan de Protection Contre les Inondations ou PPCI de Nîmes.

Ce programme d’actions a permis la réalisation de :

  • 18 bassins écrêteurs amont, pour une capacité totale de 786 800 m3,
  • 1 bassin de stockage amont (sous forme de carrière) sur la Pondre,
  • 3 bassins de dissipation d’énergie et de dégravement,
  • 4 bassins de compensation aval qui totalisent 627 000 m3,
  • plusieurs tronçons de fossés sur l’aval des cadereaux de Valladas, d’Uzès et d’Alès.

Un outil de surveillance et de prévision des inondations à l’échelle de la ville de Nîmes a également été développé. Cet outil, nommé ESPADA se base notamment sur les prévisions des précipitations à partir d’images radar et des mesures hydrologiques des cadereaux.
ESPADA a démontré tout son intérêt pour la ville de Nîmes dans l’aide à la gestion d’inondations lors de l’événement du 10 octobre 2014.

PAPI I Nîmes – Cadereaux
2007 – 2014

Les inondations de septembre 2005 sont à l’origine du lancement d’un premier Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI).

Ce premier PAPI Nîmes a notamment permis :

  • de mener deux études afin d’évaluer un programme d’aménagements portant sur la totalité des cadereaux,
  • l’aménagement du cadereau d’Alès en Zone Urbaine Dense qui a permis de multiplier par 5 sa capacité d’écoulement.

PAPI II Nîmes – Cadereaux
2015 – 2021

Suite au premier PAPI Nîmes-Cadereaux, un second est initié.

Ce deuxième volet du programme a permis :

  • la conscience et l’éducation au risque, la modernisation du dispositif de supervision et de prévision ESPADA© ainsi que la refonte du Plan Communal de Sauvegarde,
  • de nombreuses opérations de réduction de la vulnérabilité, en particulier de l’habitat (Nîm’ALABRI),
  • la réalisation de la première partie de l’aménagement du cadereau d’Uzès en Zone Urbaine Dense afin de multiplier, à terme, sa capacité d’écoulement par 10. La mise en service du bassin-carrière des Antiquailles sur le cadereau d’Alès (capacité de stockage à terme de 1,8 M m3).

PAPI 1 Vistre
2007 – 2014

Le premier PAPI déployé sur le bassin versant du Vistre est initié suite aux inondations de septembre 2005. Il est composé de 28 actions non-structurelles réparties en 5 axes.

PAPI 2 Vistre
2015 – 2021

Un second PAPI fait suite au PAPI 1 Vistre.

Ce programme d’action a permis :

  • l’amélioration des connaissances et la sensibilisation du public,
  • la réalisation de diagnostics de vulnérabilité de l’habitat ALABRI (dont les opérations Vistr’ALABRI et Vauvert’ALABRI),
  • la réalisation des travaux du bassin sud d’Aubord,
  • la réalisation d’études de confortement d’ouvrages existants (Le Cailar, Vergèze-Codognan.)