Les inondations historiques

Le bassin versant du Vistre a, depuis toujours, été le théâtre de crues et d’inondations. Ces dernières décennies ont été marquées par plusieurs événements d’importance.

Le cataclysme sur Nîmes et ses alentours

L’épisode du 3 octobre 1988 représente la plus grosse inondation ayant touché Nîmes au cours du XXème siècle. L’épisode méditerranéen à l’origine de cette inondation historique a duré environ 8 heures : de 4 h du matin à midi. Il a déversé sur Nîmes et son agglomération d’immenses quantités de pluie. Pour comparaison, il est tombé en quelques heures plus de la moitié de la quantité de pluie tombant en un an à Paris.

Document réalisé par la Mission Interrégionale “Inondation Arc Méditerranéen” (MIIAM) et le bureau d’étude SUDALEA.

Un événement catastrophique pour le département du Gard

L’événement des 8 et 9 septembre 2002 a durement marqué les départements du Gard, du Vaucluse et de l’Hérault. Cet épisode méditerranéen d’une forte intensité s’est déclaré en fin de journée du 8 septembre 2002 et ne s’est arrêté que le lendemain. Pour la première fois, en France, une vigilance rouge a été déclenchée par Météo-France. Cette dernière concernait le département du Gard.
Suite à cet événement, 40 des 48 communes du territoire ont été classées en état de catastrophe naturelle.

La crue historique du Vistre

L’inondation de septembre 2005 a été provoquée par la succession de deux épisodes méditerranéens en moins de 48h. Les grandes quantités d’eau déversées lors de ces orages ont provoqué la crue puis le débordement du Vistre et de certains de ces affluents. Le phénomène de ruissellement a également été à l’origine de nombreux dégâts.
C’est suite à cet événement que le premier PAPI Vistre est élaboré. Suite à cet événement, 40 des 48 communes du territoire ont été classées en état de catastrophe naturelle.